Prise de son d’une installation sonore réalisée par Synacoustique

Imaginez [bruit de dehors ambiance urbaine]
On arrive de la rue, les portes s’ouvrent
On entre,
Coupure sonore

Et on a toujours une relation avec l’extérieur
En synchronisme avec ce que l’on voit
Ce que l’on entend

Et là, il y a un changement
Les sons partent comme dans
Le vent

En face, un espace se dresse, vertical
Et une ouverture en profondeur
Les lignes se rejoignent
Beaucoup d’angles

Les escaliers

On laisse derrière nous une nappe de sons de la rue
Et la grande baie vitrée
Les sons s’estompent, on arrive dans un couloir
Qui tourne à droite
Avec une lumière jaune en face, bien visible

Un rappel sonore, plus faible
Juste dans l’angle, projeté en diffraction
Qui se répand, plus tranquillement dans cet espace d’accueil

Là, on est pas encore entré dans la bibliothèque
On est toujours à l’entrée, par rapport à l’impression
On vient s’adresser à la personne à l’entrée toujours avec les sons de l’extérieur mais déjà modifiés

On sait qu’on a pénétré dans un nouveau lieu

Avec des variations, ces effets amènent une nouvelle forme sonore aux sons de l’extérieur
Une nouvelle dynamique met en relief ce que l’on n’écoute pas d’habitude

Puis,
En suivant les signes sur les murs et l’architecture qui va en se resserrant avec un poteau qui bouche volontairement la vue,
Il faut se décaler

On pénètre

Et là,
Le son de l’entrée commence à s’atténuer,
Fortement
Coupure
Le plafond très bas ramène les sons qui viennent de nous :
La personne sonne
Les murs proches aussi

Et puis une nouvelle ouverture

Un espace au plafond un peu plus haut
Toujours traité en absorbant
Un sol moyennement dur
Les murs plus larges
Plus d’espace
Quelques rappels du son d’entrée

Et puis un peu plus loin, coupure brève
Volume beaucoup plus large

Là on est entré dans la bibliothèque

syn